Cette semaine, c’est avec euphorie (oui, euphorie – et je pèse mes mots) que j’ai eu l’occasion de faire quelque chose qu’à mon grand regret, je n’avais pas fait depuis longtemps et si vous saviez comme ça m’a fait du bien; je suis allée au Musée. Les expositions, c’est une histoire d’amour familiale. Depuis mon plus jeune âge, on m’a inculqué l’importance des activités culturelles, notamment des visites de Musée. Et ce retour, je l’ai fait tout en douceur. Je vous explique:

De octobre 2019 à avril 2020, le Musée McCord (au centre-ville de Montréal), en collaboration avec le Musée de la civilisation, accueille entre ses murs les créations et les inspirations du grand créateur québécois Jean-Claude Poitras. Le saviez-vous? Il n’y a pas que les Donatella Versace, et les Phoebe Philo de ce monde dans l’industrie, il y a aussi les Jean-Claude Poitras, figure emblématique du prêt-à-porter québécois et canadien, qui a su mettre sa touche dans l’industrie de la mode internationale grâce à son imaginaire et à ses rêveries. 

Soyons honnêtes, pour ma part, je ne le connaissais pas jusqu’alors, mais cette exposition a fait en sorte que je le compte parmi ces personnes inspirantes qui mettent un point d’honneur à vivre la vie comme si elle était un art. « Make your life a work of art » monsieur Poitras? Certainement.

Pourquoi une reprise en douceur? Parce qu’il s’agit d’une petite exposition, toute en légèreté, présentée via plusieurs médias. Donc non, pas besoin de bloquer un après-midi complet pour y faire un tour. L’exposition se calle facilement entre une session de shopping de Noël et le petit café de 4h00. 

Ce qui est étonnant avec ce grand amoureux et son oeuvre, c’est qu’il était déjà à l’époque très avant-gardiste. Comme il est mentionné dans l’exposition, ses collections étaient basées sur ses expériences de vie marquantes, mais pas que cela! « Ses voyages? » Aussi! Et en grandes parties même, mais ce qui a beaucoup nourrit sa démarche artistique ce sont ses muses. Ce jeune homme de Cartierville, dès son adolescence était un rêveur et un homme de demain. Il a allié sa passion de la mode et des tissus au 7e art. Son univers créatif s’est mis à tourner autour d’actrices telles que Marilyn Monroe, Grace Kelly et bien d’autres. Il a été charmé et inspiré par les tenues de soirées hollywoodiennes et le charisme de ces femmes. À travers le style androgyne quoique sensuel de ces pièces, qui le distinguait déjà à l’époque, il a tenté de mettre en avant scène le pouvoir des femmes. Il a cherché à rendre hommage à leur force, au « chien » qu’elles dégageaient, à leur panache, en les présentant que des femmes fatales. Il a d’ailleurs eu l’occasion de travailler avec plusieurs grands noms du cinéma et certaines de ses muses sont devenues des amies intimes ainsi que des ambassadrices de sa ligne. 

Bien évidemment, sa démarche a traversé des époques et a été teintée par son vécu, suite à ses formations en mode dans les écoles montréalaises. Vous avez encore 6 mois pour passer saluer son travail ou simplement pour le découvrir!

Je ne vous en dis pas plus, à vous de voir!

30 ans de carrière ça se fête M. Poitras! 

Crédit photo de couverture: @evitastyle