Il y a eu;

« En voulez-vous un 2ième ?? »

« N’attendez pas trop longtemps là. »

« Il lui faut une petite sœur. »

« Des enfants uniques ça devient indigne. »

« Bah après en avoir eu un tu vas tomber enceinte super facilement. »

Et j’en passe.

Il n’y a rien que je n’ai pas entendu.

Que ce soit au travail, à la garderie ou même des étrangers qu’on rencontre en chemin et qui trouve que notre famille est si belle que nous devrions l’agrandir. Mais je crois que ce qui m’affecte le plus ce sont les amis et la famille. Ceux que l’on ne voit pas assez souvent ou dont nous ne sommes pas assez proche pour qu’ils soient pleinement au courant des circonstances. Les gens se font un plaisir de commenter sur le sujet…et sans réfléchir. Et moi qui n’ose pas les vexer… J’aimerais avoir le guts de leur répondre sans créer de malaise. Les brasser un peu. Leur faire comprendre que tout n’est pas si simple.

 

Je réalise que je fais moi aussi partie du problème. Être vulnérable dans cette situation et être ouverte à la discussion pourrait possiblement m’aider moi et la personne si curieuse d’être au fait de ma vie personnelle. Mais je reste toujours bouche-bée, je ne sais pas trop où commencer…m’exprimer et surtout comment en discuter sans me mettre à pleurer.

 

Presque 3 ans. Une dizaine de tests négatifs. Des pleurs. Des craintes. La sensation de ne pas être femme. Les comparaisons avec les gens qui nous entourent. Des remises en question.  Pouvons-nous survivre sans enfants ?! Quel genre de vie allons-nous vivre ?? Nous avons réalisé que notre amour suffisait.

 

Et à ce moment, mon mindset a changé. LET IT GO!!! J’ai simplement décroché.

 

Et le week-end de la fête des pères 2016 je me sentais vraiment épuisée. Sans raison. Sans le dire à mon conjoint. Ce dimanche matin-là, j’ai fait un test. OMG!!! OMG!!! Il est 4AM. Je suis restée dans la salle de bain 2 heures de temps à regarder le test sous tous les éclairages possibles! Et je n’en pouvais plus de cette l’attente. J’ai réveillé mon homme avec une des plus belles phrases: « Happy Father’s Day my love. »

 

Notre petit homme a maintenant 3 ans. Et depuis ces 6 mois, la commande pour le 2ème a été envoyée. Après 2 ans 1/2 d’essai, de honte de ne pas pouvoir en avoir un autre aussi facilement que certaines mamans. De répondre aux questions des curieux qui ne pensent pas qu’une simple question comme celle-ci peut rendre une personne si triste et que dire d’un seul test positif qui se termine malheureusement par une fausse couche, mais ça j’en jaserai peut-être un autre fois …

 

Je dis toujours c’est comme une pizza. You make the call, mais tu ne sais jamais vraiment quand ça arrive. J’espère un jour avoir la force d’en parler plus ouvertement, et pas uniquement que pour moi, mais pour toutes ces autres femmes aussi…

 

Crédit de photo de couverture: @emelinaah